Tous les articles par Marine Guichard

Doctorante en sociologie et animatrice bénévole d'une émission de sociologie sur Radio Campus Dijon (92.2).

Une vie après la sociologie n°3 – S04E01 – 05/10/15

« Les mains dans le cambouis ». Mener un Doctorat CIFRE en Sciences Humaines et Sociales

♫Télécharger cette émission♫

Avec les témoignages de :

Elodie JIMENEZ, doctorante CIFRE en sociologie (CRBC, Conseil Général des Côtes d’Armor), Présidente de l’association ADCIFRESHS.
Chafik HBILA, sociologue, chercheur associé au Centre de Recherche sur les Politiques Européennes.
Estelle VALLIER, doctorante CIFRE en sociologie (Centre Pierre Naville – Genopole).
Hadrien COUTANT, doctorant CIFRE en sociologie (Centre de Sociologie des Organisations).
Marie BENEDETTO-MEYER, sociologue indépendante, maitre de conférences associée à l’UVSQ.
Ghislaine GALLENGA, maître de conférences en anthropologie (Aix-Marseille Université), chercheure associée à l’IDEMEC.

Depuis les années 1980, le dispositif CIFRE vise à rassembler les mondes de la recherche universitaire et de l’entreprise autour d’un projet scientifique commun (ici, la thèse), porté par un apprenti chercheur. Il offre un cadre salarial de thèse aux doctorants, porteur à la fois de facilités d’accès à un terrain d’enquête original et, de façon concomitante, de questionnements méthodologiques et identitaires importants. A la fois au dedans et au dehors de différents mondes professionnels, le doctorant CIFRE peut être confronté à un arbitrage permanent entre les attentes opérationnelles du milieu entrepreneurial et la production d’un travail répondant aux canons de la recherche académique.

Les Sciences Humaines et Sociales représentent 24% des bourses CIFRE accordées en 2012. Mais, le dispositif reste timidement et difficilement approprié par les doctorants en SHS. Timidement, parce qu’il percute l’impératif de la neutralité qui est historiquement au fondement de la légitimé scientifique de ces disciplines, notamment de la sociologie. Difficilement, parce que la conception technique du dispositif correspond davantage aux normes de la recherche en sciences expérimentales : des modalités de candidature (proposition d’un projet de thèse répondant à un plan de recherche expérimental) à l’appropriation des résultats de la recherche (dépôts de brevets), en passant par la durée de la Convention (3 ans). Continuer la lecture de Une vie après la sociologie n°3 – S04E01 – 05/10/15

De l’art de faire de la radio

L’Atelier de la création est une émission diffusée tous les dimanches de 22h à 23h sur France Culture (grille d’été). Produite par Irène Omélianenko, avec la collaboration d’Inès de Bruyn et Alice Ramond, l’émission joue de la retransmission d’enregistrements bruts et de montages ciselés. Une façon poétique, selon moi, de placer l’art et la culture au service de la compréhension de la société.

Ce billet est tout particulièrement dédié à l’une de leurs créations radiophoniques remarquables, où le pouvoir des mots prend tout son sens. Des maux aux mots, c’est l’histoire d’une rencontre entre un marchand d’art international, père de 4 enfants, victime d’aphasie suite à un accident vasculaire cérébral et un orthophoniste de la Salpêtrière.

[Crédit : dessin partagé sur Flickr par Dan Allison - licence CC BY NC 2.0]
[Crédit : dessin partagé sur Flickr par Dan Allison – licence CC BY NC 2.0]

« Aphasie, alexie, agnosie, apraxie, agraphie, aphémie, anarthrie, amnésie, anasognosie…tous ces mots et traumatismes liés à un accident cérébral évoquent la perte, l’absence à soi et aux autres et leurs caractéristiques ont été décrites dans d’imposants traités, en revanche la rééducation est encore peu abordée, celle qui donne espoir de sortir de ce silence qui gagne, qui rétrécit la vie autour de la personne aphasique. Or dans cette entreprise de rééducation il faut considérer comme essentiel la conviction que la personne de l’aphasique, toujours présente à petit bruit, est moins atteinte que son langage, elle veille derrière la syntaxe en charpie, le vocabulaire en déroute, les mots coincés, étouffés, éraillés, mâchurés. »

Pour retracer le fil de cet apprentissage, c’est juste ici :

Avec Sandro Rumney et le Docteur Philippe Van Eeckhout . Un documentaire de Gilles Mardirossian. Musique originale : Gilles Mardirossian.

Crédit image à la une : dessin partagé sur Flickr par Cayce Rewell (licence CC BY NC 2.0).

Une vie après la sociologie n°2 – S03E18 – 29/06/15

Les débouchés professionnels après un cursus universitaire de sociologie : les trajectoires de 3 anciens étudiants

♫Télécharger cette émission♫

Invités : Ombeline SOUHAIT et Kévin MARTIN, titulaires d’un Master de sociologie (U. de Bourgogne), et Marie-Stéphanie ABOUNA, docteure en sociologie (U. de Bretagne Occidentale). 

Pour la dernière émission de la saison, nous revenons en force avec notre concept « Une vie après la sociologie », qui consiste à incarner les débouchés professionnels après un cursus universitaire en sociologie par le témoignage d’anciens étudiants et doctorants de la discipline.

Taxé d’« usine à chômeur », le cursus universitaire de sociologie souffre d’une disqualification. Il offre pourtant des possibilités d’insertion professionnelle variées. Au delà, c’est surtout une étape incontournable d’enrichissement personnel par la connaissance de l’autre et de soi-même que les invités soulignent et qui leur semble de plus en plus indispensable pour faire face à la société de demain.

Porteur de débats actuels importants, le Doctorat a récemment fait quelques apparitions médiatiques. Nous reviendrons sur le projet de réforme en cours de ce grade universitaire ainsi que les questions qu’il soulève au sein de la sphère académique. Continuer la lecture de Une vie après la sociologie n°2 – S03E18 – 29/06/15

6e Congrès de l’Association Française de Sociologie – 29 Juin-02 Juillet 2015

L’association française de sociologie organise son 6ème Congrès à l’Université Versailles Saint Quentin en Yvelines.

Thème 2015 : La sociologie, une science contre nature?

AfficheAFS2015

Consulter le programme

Un moment attendu par les sociologues, où la spirale concurrentielle des recrutements et des publications s’arrête…le temps d’une prise de recul sur l’état des connaissances scientifiques, l’évolution de la discipline, de ses thématiques de recherche,  et de son rôle au sein de la société.

En parallèle, nous avons choisi de consacrer notre dernière émission de la saison aux débouchés professionnels après un cursus de sociologie. Une émission à podcaster sur notre site à partir de lundi 29 juin 2015!

Sociologie du travail sportif – S03E17 – 08/06/15

Le métier de footballeur : les coulisses d’une excellence sportive

♫ Ecouter/Télécharger cette émission ♫

Invité : Frédéric RASERA, Maître de conférences en sociologie (Université Lumière Lyon 2).

Enquêter le football sous l’angle du travail plutôt que du show-business, l’étudier par le bas, depuis l’intégration en centre de formation et ne pas se cantonner aux profils les plus médiatiques ; c’est se frotter au quotidien de la majorité des joueurs professionnels, et de ceux qui rêvent de le devenir.

Selon l’Union Nationale des Footballeurs Professionnels, 80% des apprentis en centre de formation n’accèdent pas au statut de footballeur professionnel. Alors, quel est le devenir de cette écrasante majorité ? Peut-on parler d’échec ? Continuer la lecture de Sociologie du travail sportif – S03E17 – 08/06/15