Qu’en dirait Bourdieu?

Une réflexion partagée entre camarades, collègues, amies et partenaires de l’émission de sociologie sur Radio Dijon Campus :

Plus que jamais, nous sommes fières de cette émission.

-Fières de prendre le temps de donner une pleine parole à des chercheurs qui sont souvent, dans les médias, invités seulement en contre-point et pris malgré eux dans les filets d’une presse livrée (malgré elle?) à la concurrence;

-fières d’inviter de jeunes chercheurs aussi, qui, parce qu’ils cherchent encore leur légitimité, ne sont pas suffisamment visibles, et ne rendent pas encore visibles leurs travaux, même inaboutis;

-fières de promouvoir des regards critiques et de nous interroger toujours sur la frontière souvent floue entre la sociologie critique et l’opérationnel (critiquer, est-ce toujours avancer? Avancer pour aller où?);

-fières de pouvoir inviter, sur les ondes, qui nous voulons, et d’avoir l’exclusivité du choix quant aux sujets abordés;

-fières de pouvoir prendre un stupide accent marseillais quand nous invitons une sommité de la sociologie de la culture;

-fières de la liberté qui nous est offerte de ne pas être entravées par la publicité…

Myriam affirme avoir aimé Cabu, Charb, Wolinski. Ils ont bercé son enfance…et ses séjours aux toilettes: « Je me souviens de lire Charlie Mensuel dans les chiottes de mes parents, quand j’étais gosse; j’y lisais des BD souvent trash, super sex, libertaires; je ne comprenais pas tout mais je sentais bien qu’il y avait là, entre ces pages, quelque chose d’essentiel ! » affirme t-elle.

Marine se questionne sur la masse de réactions qui ont suivi les meurtres à Charlie Hebdo, l’impression que nous ne sommes tous que des robots, et qu’hier on a comme appuyé sur un bouton de notre pensée, pourtant si végétative au quotidien : « Faut il se condamner à la seule ambition de réagir après coups (de feu)? »

Heureusement, il reste Le Tampographe Sardon…A vos marques, prêt, tamponnez!

Crédit : photographie de Florent Darrault, partagée sur Flickr (licence CC BY SA 2.0). Bons points du Tampographe Sardon.
[Crédit : photographie de Florent Darrault, partagée sur Flickr (licence CC BY SA 2.0). Bons points du Tampographe Sardon.]

Pour citer ce billet d’humeur : Borel M., Guichard M., (01 février 2015), « Qu’en dirait Bourdieu? », Carnet de recherche SocioRadio : http://socioradio.hypotheses.org/category/humeurs (consulté le …).

Crédit image à la une : photographie de Kirill, partagée sur Flickr (licence CC BY NC 2.0). Disk cover for « Rap eto pank » (tr. Rap is pank), single by Vis Vitalis, 2009.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *